La chirurgie de la main

La chirurgie de la main est une spécialité qui s’intéresse aux traitements des pathologies et traumatismes de la main qui sont extrêmement fréquents. Cette chirurgie spécialisée répond à des impératifs fonctionnels et esthétiques, c’est la rencontre de la chirurgie fonctionnelle et de la chirurgie esthétique.

La fonction de la main

L’anatomie de la main est très complexe afin d’assurer ces multiples fonctions. Le squelette de la main est développé et est constitué de 27 os (les os du poignet : le carpe, les métacarpiens et les phalanges). Les muscles sont nombreux, certains ont leur corps musculaire dans la paume de la main, ce sont les petits muscles intrinsèques et d’autres les ont dans l’avant bras, ce sont les muscles extrinsèques qui envoient leurs tendons forts et puissants s’insérer sur les phalanges. Le réseau nerveux est dense, tel un câblage électrique, il assure la commande motrice des muscles et véhicule la sensibilité des doigts, via schématiquement le nerf médian pour les trois premiers doigts et le nerf ulnaire pour les deux derniers. Le réseau fibreux de la paume de la main est très développé réalisant un véritable maillage pour assurer la tenue et la préhension des objets sans savonnage de la peau.

Les pathologies de la main

Hors traumatismes, tous les éléments anatomiques de la main peuvent être atteints. Ces pathologies « froides » sont habituellement consécutives à une hypersollicitation ou à des microtraumatismes répétés générant conflits, blocages, compressions, inflammations et usure des constituants anatomiques de la main :

  • Atteinte des nerfs périphériques : ceux-ci passent le long de leur trajet du cou à la main dans des tunnels ostéofibreux où ils peuvent être comprimés. Le plus fréquent est de loin le syndrome du canal carpien comprimant le nerf médian dans le tunnel carpien et en deuxième position, la compression du nerf ulnaire où la zone critique se situe au coude.
  • Atteinte des tendons et de la synoviale : très fréquentes mais ne nécessitant pas toujours une prise en charge chirurgicale : blocages (doigts à ressauts), inflammation tendineuse avec toutes les tendinites du poignet et de la main dont la tendinite de De Quervain et kystes se développant à partir des tunnels où coulissent les tendons.
  • Atteinte ostéo-articulaire : l’atteinte articulaire peut se révéler sous forme d’usure dégénérative (arthrose) notamment à la base du pouce (rhizarthrose) mais également sous forme d’atteintes capsulaires plus localisées avec formations de kystes (kystes arthrosynoviaux) fréquents au poignet et sur l’articulation des doigts près de l’ongle.
  • Atteinte fibreuse de la main : c’est la maladie de Dupuytren touchant les fibres de la paume de la main entraînant des rétractions digitales

Les autres atteintes : tumeurs tissulaires bénignes dans plus de 9

Les traumatismes de la main

Les traumatismes de la main sont un chapitre à part. Ils sont extrêmement fréquents, que ce soit dans un cadre domestique ou professionnel, allant de la simple plaie sans atteinte d’éléments nobles sous-jacents aux dégâts majeurs touchant tous les éléments de la main (nerfs, os, articulations, peau, tendons…). La prise en charge doit être adaptée et spécifique à chaque cas.

En 2020 le CHP développe le secteur d’activité de l’orthopédie du membre supérieur en accueillant un nouveau praticien, le Docteur BILEL ZOUAOUI, chirurgien orthopédiste et traumatologue, spécialisé dans :

  • La chirurgie de la main
  • Le Canal carpien
  • La Chirurgie du coude et du poignet
  • La traumatologie pédiatrique
  • La microchirurgie des nerfs périphériques
  • Maladie de Dupuytren


Intervenant 7j sur 7, 24h / 24. Il traite en urgence les différentes pathologies de la main (voir supra). Il rejoint l’équipe des orthopédistes de l’établissement composé des docteurs E. HOFFMANN, M. KATABI, P. PETCHOT, N. SOLIGNAC.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Aller au contenu principal